Jazz en garrigue cet été, sera aux pieds des éoliennes

« Enfermées, retenues par le froid hivernal,  dans la célèbre « cave à jazz », quelques notes sonnent et raisonnent encore, comme à leur habitude. Ces  mélodies qui swinguent, jouées dans l’intimité du lieu, ont décidé de s’en aller. Non loin de là, bien sûr,  toujours dans les bras maternels de Conilhac Corbières, qui bercent depuis près de 30 ans maintenant, cet enfant, ce festival, devenu grand, assuré et « élevé » par une bienveillance toute méritée.

C’est au pieds de ses éoliennes, dans la garrigue, que nous retrouverons cet été, le 14 août, en fin de journée, toute l’équipe de bénévoles qui vous donnera rendez-vous pour un moment inédit en musique. Après avoir rejoins les lieux à pieds, depuis la place Michel Olive en début de soirée, c’est entre amis ou en famille que l’on pourra prendre place  au cœur de cet endroit étonnant afin d’apprécier le jeu du « Santandrea Jazz Band ». Déguster un verre de vin des Corbières, décliné en trois couleurs, autour de quelques amuses-bouche, la nuit tombant, et le moment sera parfait.
En attendant la chaleur de l’été, il sera possible de réserver pour la dernière « cave à jazz » off, en formule apéritif/repas/concert, qui accueillera Mickael Sourd Quartet, le 20 mai 2016 à 19H30. Dernière de la saison, qui fût marquée par un succès incontestable, réunissant plus d’une centaine de spectateurs à chaque fois, fidèles, appréciant de se retrouver dans cette ambiance unique, sincère et O combien savoureuse.
Renseignements et réservations : www.jazzconilhac.fr ou 07 83 37 45 94
0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.