Retour sur la cérémonie du 11 Novembre

A Rethondes, dans l’Oise, au milieu de la forêt de Compiègne, à 5H15, il y a 97 ans, était signé l’armistice entre l’Allemagne, dernière des Puissances Centrales à rendre les armes et les Alliés, qui mettait fin à la Première guerre mondiale. Elle laisse derrière elle huit millions de morts et six millions de mutilés.

 

La France, le 11 novembre a rendu comme chaque année, un hommage aux soldats morts au combat.

 

En début de matinée, les habitants venus nombreux dans la cour de la mairie, afin d’accompagner le Maire, Serge Brunel, son Conseil Municipal, les porte-drapeaux et les différentes sections d’anciens combattants et médaillés militaires, au monument aux morts.

Suite au dépot de gerbe, Serge Brunel a prononcé un discours en mémoire de ceux qui ont fait le sacrifice de leur vie sur le champ de bataille, ces poilus, morts pour la France. S’en est suivi la lecture, par René Grauby,1er adjoint, du discours du Secrétaire d’Etat chargé des Anciens combattants et de la mémoire, dont voici la conclusion :

11 nov 2015

« Tous les « morts pour la France », hier dans la Grande Guerre, dans la Seconde Guerre mondiale, dans les guerres de décolonisation, aujourd’hui dans les opérations extérieures sont désormais réunis dans le souvenir et dans l’hommage de la Nation. Ne pas les oublier, et transmettre le message mémoriel aux jeunes générations est notre devoir et relève de notreresponsabilité collective. »

 

Après ces quelques mots, Gilbert Doutre a joué sur sontambour, quelques notes solennelles en l’honneur des combattants. Une minute de silence a ensuite été observée  par l’assemblée. Cette cérémonie s’est conclue par la reprise en chœur de « la  Marseillaise » par la population.

 

Un apéritif républicain a par la suite été proposé auxConilhacois, dans l’intimité de la nouvelle salle du Conseil municipal, récemment rénovée.

 

0 réponses

Répondre

Vous souhaitez vous joindre à la discussion ?
N'hésitez pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.